Allons amphores de la poterie, le jour de boire est arrivé !

Emmanuel Rybinski du Clo Troteligotte, à Villesèque (Crédit : Johan GESREL.)

Emmanuel Rybinski du Clos Troteligotte, à Villesèque (Crédit : Johan GESREL.)

Depuis une dizaine d’années, plusieurs producteurs de l’appellation Cahors expérimentent l’élevage des vins dans des amphores. Une méthode qui renoue avec l’Antiquité romaine et qui permet de travailler le vin sous une forme nouvelle et parfois expérimentale. Les premiers à se lancer dans l’aventure sont Véronique et Stéphane Azémar du domaine « Le Clos d’un jour », à Duravel. En 2000, le couple formé à l’archéologie et l’architecture pose ses valises dans le Lot avec la ferme ambition de produire du vin. Convertis à l’agriculture biologique, ils optent pour l’élevage dans des amphores en 2004. Pour ça, pas besoin de mener des fouilles pour trouver les fameux récipients en terre cuite. Ils font alors appel à Terres d’Autan basé à Castelnaudary, une des rares poteries françaises à s’être lancer dans les amphores de 150 litres et qui alimente aujourd’hui la plupart des domaines ayant opté pour cette option.

IMAG2063

« Un jour sur Terre », un Cahors « sous amphores » produit par Véronique et Stéphane Azémar de Clos d’un Jour.

Tout comme la barrique, la jarre permet l’oxygénation du vin, sans toutefois en altérer le goût. Ici, les arômes de bois sont inexistants. En revanche, la porosité naturelle de la terre cuite permet au vin de s’aérer et d’apporter des notes minérales. « Un Jour sur Terre », première cuvée sous amphores (à ne pas confondre avec les vins « sous amphét' ») se fait très vite une réputation chez les critiques et les consommateurs. Cette bouteille 100% malbec surprend par la souplesse de ses tanins et la concentration du fruit (cuvée 2012).

Dans le vignoble cadurcien, la réputation est telle que d’autres vignerons s’y intéressent. C’est le cas d’Emmanuel Rybinski du Clos Troteligotte. Connu pour sa déclinaison du « K » en bouteille, le jeune vigneron converti au bio et bientôt en biodynamie, a été séduit par la démarche. La dégustation des vins en amphores l’a convaincu de se lancer. « Je me suis dit que ça pourrait coller avec nos terroirs calcaires, sidérolithiques (riches en fer, ndlr). Nous avions déjà l’élevage en cuve béton mais la jarre a vite trouvé sa place pour l’élevage des vins haut de gamme ».

« Perte et concentration »

Le K-2, un Cahors 100% malbec élevé 12 mois en jarre de terre cuite. Domaine Troteligotte.

Le K-2, un Cahors 100% malbec élevé 12 mois en jarre de terre cuite. Domaine Troteligotte.

L’oxygénation tant recherchée par l’usage de l’amphore, amène aussi de nouveaux réflexes techniques. L’évaporation naturelle, plus connue sous l’expression « part des anges » y est plus importante. « Dans une barrique, on a entre 3 et 4% de perte. Sur la jarre, on est plus proche de 10%, d’où une concentration plus importante du vin ». Cela veut dire aussi déguster plus régulièrement pour contrôler l’élevage et éviter une éventuelle oxydation. Aujourd’hui, Emmanuel Rybinski produit deux cuvées élevées en amphores : le K-2, un 100% malbec élevé 12 mois en jarre ; et le K-Libre « 1040 », un 100% chenin dont le dernier millésime est déjà épuisé.

« La jarre, c’est l’anti goût Parker »

Bruno Jouves, du Domaine du Prince (Crédit : Johan Gesrel.)

Bruno Jouves, du Domaine du Prince (Crédit : Johan Gesrel.)

Autre avantage, l’amphore a une durée de vie a priori illimitée à condition de l’entretenir régulièrement. Bruno Jouves, du Domaine du Prince, s’est lui aussi converti, attiré par la « finesse » que cela confère à son vin : « J’ai encore des comparatifs dans des cuves ciments. Avec la jarre, on a beaucoup plus de longueur en bouche et des tanins qui arrivent à maturité plus vite. A l’avenir, je pense m’orienter sur deux cuvées avec amphores pour révéler d’autres saveurs. Ce qu’on recherche avec la jarre, c’est le croque-fruit, c’est l’anti-Parker ! ».

Johan Gesrel.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s